LA VIE SECRÈTE DES STATUES >

Les statues vivent, mais dans une infinie lenteur ; une vie si ralentie qu'on ne peut les voir bouger et qu'elles nous paraissent parfaitement immobiles. Pourtant, nous avons tous remarqué, repassant par un parc ou une salle de musée après quelques temps, qu'elles avaient légèrement changé de position. Telle Venus qui fixait un Hercule, s'est tournée vers Apollon. Nous vivons trop vite pour saisir leurs mouvements. Mais en observant bien, nous pouvons percevoir ce qui les anime. Elles vivent à leur propre rythme, éprouvant tout comme nous des émotions : l'amour, la jalousie... Elles vivent leur vie, somme toute.