PHOTOCOLLAGES >

Né en 1951, Pierre-André Sauvageot fait ses études de photographie à l’École Nationale des Beaux-Arts de Dijon. Photographe, puis réalisateur de films documentaires, il travaille parallèlement dans le domaine du film d’animation et des effets spéciaux. Depuis 2008, il se consacre à la réalisation de photocollages et de films en collages animés.

 

EXPOSITIONS

2018 - ONIROGRAPHIES
Galerie L’Usine - Paris - Exposition personnelle

2018 - PHOTOCOLLAGES
Galerie Malebranche - Paris - Exposition personnelle

2017 - INSTANTANÉS D’IMAGINAIRE
Espace Simon - Saint-Mandé - Octobre 2017 - Exposition personnelle

2016 - LAS LLAVES DEL DESEO
Exposition surréaliste internationale - Costa Rica - Exposition collective

2014 - LA CHASSE À L’OBJET DU DÉSIR
Exposition surréaliste internationale - Montréal (Québec) - Exposition collective

2012 - QUELQUES VUES D’UN POSSIBLE EMBELLISSEMENT IRRATIONNEL DE SAINT-OUEN
Galerie Amarrage - Saint-Ouen - Exposition collective

2012 - OTHER AIR
Exposition internationale du groupe surréaliste tchèque/slovaque -
Prague (République tchèque) - Exposition collective

IMAGES PARUES DANS  :

EMPREINTES n°33 - Éd. de l’Usine, Paris, 2019

 

LE CINÉMA DES SURRÉALISTES

Alain Joubert, 29 illustrations, Éd. Maurice Nadeau, Paris, 2018

 

JEUNE CINÉMA  n°390,

Paris, 2018, article de Lucien Logette

 

EMPREINTES n°30 - Éd. de l’Usine, Paris, 2017

CATALOGUES DES EXPOSITIONS COLLECTIVES

DIVERSES REVUES

 

TÉLÉCHARGER MA BIO ILLUSTRÉE :

Télécharger
Bio_PASauvageot_2019_A4_web.pdf
Document Adobe Acrobat 11.8 MB

 

 

FILMOGRAPHIE >

 

Né en 1951. Diplôme national des BEAUX-ARTS en 1974 (photographie et audio­vi­suel).

 

De 1976 à 1981, assistant réalisateur, graphiste, dessin animé, maquettes et trucages pour le cinéma.

 

À partir de 1982, réalisateur de DOCUMENTAIRES et SUJETS MAGAZINE (France 3) pour le département de la Seine-Saint-Denis.

 

En 1989, un détour par la fiction avec GUERRE DE MÉNAGE, 8 mn.

 

À partir de 1994, une TRILOGIE SUR LES AUTEURS DE ROMAN NOIR; des portraits d’écrivains au travail, là où ils écrivent, là où se déroule l’action du roman en cours d’écriture:

JEAN-FRANÇOIS VILAR, 95% DE RÉEL (51 mn, Planète, 1997); DIDIER DAENINCKX, L’ÉTAT DES LIEUX (49 mn, Planète, 1999); CESARE BATTISTI, RÉSISTANCES  (53 mn, Planète, 2003)

Trois hommes engagés, trois villes (Prague, Strasbourg, Bordeaux), trois décors hantés par les silhouettes de leurs personnages.

 

Parallèlement, des SUJETS LITTÉRAIRES pour Qu’est-ce qu’elle dit Zazie? (France 3), pour Metropolis (Arte).

 

En 1999, nouveau pas de côté vers la fiction. J’interprète un personnage dans La Commune, Paris 1871 de Peter Watkins. Manière de voir travailler le réalisateur de La Bombe et de La Bataille de Culloden, mais aussi de passer de l’autre côté de la caméra.

 

Entre deux documentaires, des EFFETS SPÉCIAUX NUMÉRIQUES sur Photoshop et After Effects: retouche d’image, animations et compositing.

 

En 2003, un DOCUMENTAIRE SUR UN ARCHÉOLOGUE atypique qui fouille un site gaulois en banlieue parisienne YVES LE BECHENNEC, UN ARCHÉOLOGUE EN SEINE-SAINT-DENIS (52 mn, France 5, 2004) et qui pratique une forme d’ethno-archéologie originale : faire forger, à l’identique, des couteaux gaulois à des forgerons maliens vivant dans le département.

 

Puis à partir de 2006, UNE TRILOGIE SUR LES DESSINATEURS DE BD au travail. Qu’est-ce qui les inspire? Qu’est-ce qui les motive? Comment travaillent-ils?

TARDI EN NOIR ET BLANC (50 mn, France 3 Corse, 2006); L’ŒIL DE WILLEM (51 mn, Télésonne, RTBF, 2007); CHANTAL MONTELLIER, LA PART D'ENFANCE (55 mn, TL7, 2008).

 

En 2009, un nouveau film avec Yves le Bechennec LE BOUCLIER DE BOBIGNY (80 mn, TVM, CINAPS TV, 2009). Retrouver les gestes des combattants gaulois par l’expérimentation, découvrir si les chocs et déformations obtenus correspondent à ceux relevés sur les pièces retrouvées en fouille.

 

Un DVD interactif BOBIGNY GAULOIS comportant extraits de films et documents sur la fouille d’un cimetière gaulois conduite par Yves le Bechennec sur le site de Bobigny.

 

Puis RUE K. (7 mn), un court métrage en collages animés. Vision poétique et surréaliste de la ville de Prague sous la forme de collages photographiques animés.

 

En 2010, L’ARGENTINE DE MUÑOZ (71 mn, TVM Est Parisien). Une voiture roule dans le pampa. À son bord, Jose Muñoz observe avec nostalgie le paysage. Le dessinateur d’Alack Sinner, bande dessinée au noir et blanc si caractéristique, est de retour en Argentine. C’est la route de l’enfance, celle des souvenirs et du tango, celle d’avant le dictature, d’avant l’exil.

 

En 2012, OPPOSANTS POÉTIQUES (78 mn, coréalisé avec Bertrand Schmitt, TVM Est Parisien). Vision subjective et décalée de la dissidence et de l’édition clandestine de samizdats sous le communisme, en Tchécos­lovaquie, à travers le témoignage de deux poètes contraints, par le pouvoir, à l’exil au début des années quatre-vingt.

 

En 2017, UN CERTAIN KLAPÁNEK (5 mn), un court métrage en collages animés d’après un texte du poète tchèque Prokop Voskovec.  Au siècle dernier, Horteli Klapánek, le directeur des écluses de Prague, s’était fait construire à la périphérie de la ville une maison qui peut, sans conteste, passer pour le modèle de la piscine idéale.

 

En 2019, JEAN RAY, LE MONTREUR D'OMBRES DE GAND (8 mn), un court métrage en animation. Évocation onirique et atmosphérique de l’univers de Jean Ray (1887-1964), immense écrivain, auteur des aventures de Harry Dickson, de Malpertuis et de merveilleux contes de l’étrange.